17 octobre 2014

Pionnière des coopératives au pays

La semaine dernière, la Fromagerie St-Albert était présente à Québec où se déroulait le Sommet international des coopératives 2014. La Fromagerie s’est ainsi jointe aux quelque 3000 participants provenant d’une centaine de pays, afin d’échanger et de discuter d’enjeux économiques, de sécurité alimentaire et d’emploi, notamment.

Saviez-vous que la Fromagerie St-Albert est l’une des plus vieilles coopératives au Canada?

En cette Semaine de la coopération qui a lieu du 12 au 18 octobre, on s’est questionnés à savoir où se situait exactement la Fromagerie dans le fil du temps de la création des coopératives en Ontario, voire au pays. On sait qu’elle est l’une des premières, mais est-elle la première? Voici le fruit de nos recherches :

La coopération débute en Ontario français en 1863 avec une mutuelle d’assurance-vie, l’Union Saint-Joseph d’Ottawa qui deviendra en 1959 l’Union du Canada.(…) Dans l’Est ontarien, à St-Albert, des producteurs laitiers se réunissent en 1894 pour la production de fromage*. 

La Fromagerie #743 (The St-Albert Co-Operative Cheese Manufacturing Association) fut donc fondée le 8 janvier 1894, six ans avant qu’Alphonse Desjardins n’ouvre sa première Caisse populaire le 6 décembre 1900 à Lévis près de Québec.

Par conséquent, sans savoir précisément à quelle échelle la Fromagerie se situe dans l’histoire des coopératives canadiennes, il est juste de dire qu’elle est l’une des pionnières au pays. Aujourd’hui, la coopérative St-Albert réunit une trentaine de producteurs laitiers de l’Est ontarien, représentés par un conseil d’administration de 7 membres sous la présidence de Ginette Quesnel, élue en juin 2014 et première femme à occuper cette fonction.

Cliquez sur cette photo pour un court témoignage de notre présidente sur l’aspect coopératif de la Fromagerie St-Albert :

Capture d’écran 2014-10-17 à 8.52.01 AM

 


 

* Une identité à affirmer, un espace à occuper : aperçu historique du mouvement coopératif au Canada français, par Jean-Pierre Girard avec la collaboration de Suzi Brière. Produit avec le support de l’Institut de recherche et d’enseignement pour les coopératives de l’Université de Sherbrooke (IRECUS), le Conseil canadien de la coopération et le Conseil de la coopération du Québec Secrétariat aux coopératives

 

Retour au blogue Partager